22/05/2015

Decathlon Evere

BRUXELLESLe plus grand Decathlon du pays ouvre ses portes ce vendredi… sur fond de polémiques.

Avec 9.000 m2 pour 78 disciplines sportives représentées, le Decathlon d’Evere, qui ouvre aujourd’hui ses portes au public, est le plus grand du pays, et un des plus grands du monde. Le magasin situé avenue Jules Bordet, soit à quelques pas des installations de l’Otan, dispose par exemple d’une section pêche s’étendant sur… 73 m2. Un simulateur de golf et un goal de hockey permettant aux clients de tester les produits équipent également la grande surface.

La clientèle visée ? Les habitants du nord et de l’est de la capitale, et ceux de la périphérie flamande. Decathlon Evere devient ainsi le 23e magasin de la chaîne en Belgique. "Nous avons engagé comme managers des jeunes passionnés de sport, des sportifs de haut niveau, mais aussi des pratiquants hebdomadaires qui n’ont pas un niveau de compétition. Les jeunes qui débutent après les études sont vite amenés à avoir des responsabilités", explique Quentin Labrique, le directeur du magasin.

Reste qu’avant même son ouverture, le magasin everois a déjà fait parler de lui, mais pas de manière positive. C’est le ministre bruxellois de l’Emploi, Didier Gosuin (FDF), qui a tiré le premier. Celui-ci n’a pas caché son irritation face au manque de volonté d’engager des Bruxellois proposés par Actiris, alors que Marks&Spencer et Primark, qui viennent aussi d’ouvrir une boutique dans la capitale ont recruté de cette manière près de 90 % de leurs employés.

"Ils ont bénéficié de l’expertise de citydev.brussels pour trouver le site qu’ils occupent, mais en échange, il y avait obligation de signer une convention avec Actiris. Au final, seuls 12 employés sur les 110 ont été choisis via cette convention. On se pose donc des questions", explique Pauline Lorbat, la porte-parole du ministre.

Mais ce sont les 2.000 employés du Decathlon Belgique qui pourraient surtout gâcher la fête ce vendredi. Accusant l’entreprise de refuser tout dialogue social, les trois syndicats ont prévu une action de protestation en front commun le jour de l’ouverture. "Alors que d’autres projets de magasin sont dans les cartons, on doit marquer le coup", insiste Rocco Damore, le permanent CNE.

 

Source : la DH

 

14/02/2015

Plus forte que le roi !

La première nuit, je me réveille aux alentours de trois heures du matin. Plus moyen de dormir. Je pense aussitôt à se livre offert par mon fils il y a quelques mois et que j’ai pas encore ouvert.

Aussitôt prise par l’histoire, je ne peux plus m’arrêter de lire. C’est quand mes yeux se ferment irrémédiablement vers les six heures que je me rends.

Le soir du deuxième jour, aussitôt que je peux m’éclipser, je replonge dans mon livre jusqu’à deux heures.

Le troisième jour, je m’y prends plus tôt. C’est à dix-huit heures que j’arrive à reprendre ma lecture et je termine enfin mon livre à près de minuit.

Sur la dernière page de couverture, un célèbre écrivain de livre à suspens (Stephen King) a écrit « impossible de lâcher ce livre : c’est comme si votre vie en dépendait. »

J’ai réussi moi ! Et deux fois :

Le livre : Hunger Games.

 

Et quelle joie, il y a encore deux livres à lire qui racontent la suite.

 

 

Un peu plus tard :

Et voilà, le deuxième livre est avalé et j'entame le troisième.

Entre temps, ce qui ne dure jamais plus d'une demi journée, je vis "Hunger Games". C'est à dire que quand je prépare le repas par exemple, je le prépare pour mes nouveaux amis du district 12.

J'ai aussi regardé les deux premier films tirés des livres et la seule chose que je puisse reprocher aux films, c'est qu'ils sont trop court.

 

Une chose est certaine, quand mon aîné m'offrira encore un livre, je n'attendrai pas des mois pour le lire.

 

Encore un peu plus tard :

J'ai fini les trois livres, les deux premiers films et j'attends la sortie du troisième films en DVD. C'était super et il ne me reste plus que mes yeux pour pleurer en attendant...

Les cauchemars ont disparu mais dans le quotidien, il m'arrive souvent de voir les choses autrement que d'habitude. Un mot dans une conversation, un truc anodin me renvoient dans l'histoire. Même les oiseaux, je les vois autrement. J'attends qu'ils sifflent quatre notes...

 

 

16/01/2015

prise d'otages...

... à Colombe, France. Pas de lien pour le moment.

Démoralisée...

communiqué du parquet fédéral

Pas de commentaires à ce sujet...

Pas d'informations sur les liens à ce sujet... 

Pas d'identification des victimes...

Pas de commentaires sur les personnes en fuite éventuellement...

Pas de connexion avec ce qu'il s'est passé à Paris ni avec l'affaire d'Anvers...

Pas de confirmation sur le lien avec Charia...

Mais des plans existaient pour attaquer la police sur la voie publique et dans les commissariats n'importe où en Belgique...

Deux personnes Belges impliquée dans cette affaire ont été arrêté en France.

On parle aussi d'extradition.

On aura quand même appris ça !!!

Et à part ça, mon impression est que les journalistes sont assez indisciplinés car les réponses sont souvent les mêmes. Malheureusement, on n'entend pas toujours les questions.

Le danger est à nos portes

Hier soir, des perquisitions ont été conduites sur Verviers et Bruxelles, à deux pas de ma maison.

Des libraires ont reçu ordre de ne pas distribuer le journal "Charlie Hebdo" sous peine de représailles à Bruxelles.

Une bonne vingtaine de personnes originaire de Vilvorde sont allées se battre en Syrie et sont revenues. Elles sont sous surveillance mais on sait ce que ça veut dire.

... et il ne faut pas avoir peur, nous ne pouvons pas les laisser gagner !

 

24/11/2014

Il faut toujours avoir un bouquet de fleur à offrir !

Un jeune homme passe à la caisse d’un supermarché avec un bouquet de fleurs pour sa petite amie.

La caissière, belle jeune femme, demande :

« C’est pour votre amie ?

-         Oui

-         Comme j’aimerais que mon mari fasse la même chose … ! »

Vu que la dame est à son goût, il lui tend son bouquet, payé en disant :

« C’est pour vous. »

À la suite de cet épisode, le jeune homme a quitté sa petite amie, la dame a divorcé et ils se sont mariés.

Aujourd’hui, ça fait dix-huit ans qu’ils vivent dans le bonheur.

 

Entendu à l’émission de Nagui : Tout le monde veut prendre sa place.

12/10/2014

Avec un peu de chance…

… je vais être connue dans le monde entier !

Je passe ma tête à la fenêtre juste au moment ou une voiture un peu spéciale passe dans la rue.

Elle a une grosse boule au-dessus du toit et sur ces portières, il y a marqué « Google Maps ».

Manque de pot, il y a justement des travaux en face, alors, ça se trouve, ils vont annuler les prises de vues de la rue pour les faire plus tard.

 

J’ai plus qu’à attendre leur prochain passage…

30/07/2014

 Marianne James : "J'ai réussi à faire ma carrière sur mes rondeurs."

On le savait déjà, Marianne James assume entièrement ses rondeurs ! Et selon elle, c’est grâce à eux qu’elle est devenue célèbre.

Si Marianne expose aujourd’hui fièrement ses rondeurs, cela n’a pas toujours été le cas. Lors d’une interview pour Questions de femmes, elle avoue qu’il lui a fallu "les trente premières années de sa vie" pour les assumer. On imagine que cela n’a pas dû être facile dans ce monde où la mode est à la maigreur.

 

Son médecin lui aurait tout de même recommandé de perdre 30 kilos pour sa santé. Mais l’interprète refuse ! Elle explique : "Tant que les analyses sont bonnes, pourquoi se priver ? Si je perdais mes rondeurs demain, je crois que je perdrais mes jobs aussi. J’ai la grande chance d’avoir réussi à faire ma carrière là-dessus, alors aujourd’hui je ne vais pas me plaindre (...) Je ne vais pas vous dire que c’est un business, mais bon... J’ai capitalisé. À l’américaine."

 

 

Devrait-on s’inspirer de sa leçon de vie ?

 

Source

15/06/2014

Bonne réaction !

Tout est parti d’une vidéo tournée par un anonyme.

Voir ici 

Et ici 

Et voici la réponse de l’intéressée  

Et ici 

Je l’adore encore un peu plus.

 

 

21/05/2014

Le Burkini

Il y a quelques années, je me suis vue refuser l’entrée de la piscine parce que j’avais mis un t-shirt sur mon maillot de bain. L’hygiène, m’a-t-on dit.

Je me demande comment ça se passerait maintenant…

 

J’ai fait des recherches et je suis tombée sur un article concernant une française convertie à la religion musulmane qui s’était vue interdire la baignade en piscine, en 2009,  en burkini.

Article

 

J’ai trouvé aussi un autre article, en Italie cette fois, relatant l’histoire de ce maire interdisant le port du burkini le long des rivières.

 article

 

 

burkini230607mos-468x8101.jpg?w=450&h=778

 

 C'est une australienne, Madeleine COOREY, qui a inventé le burkini.

Source

Plus près de "maintenant", l'année passée, lors du concours Miss Monde en Indonésie, le maillot de bain avait été interdit.

source

Et enfin, je tire mon chapeau à Maryam Basir, ce top modèle américain et musulmane qui a défilé en bikini en mars de l'année passée. Elle a suscité un tollé dans la population et s'est défendue en énumérant tout ce qu'elle faisait pour sa religion : prières, visite à la mosquée, jeune, don de soi... Pour finir, elle a ajouté ceci "je crois que Dieu ne porte pas de jugement"

Source

 

27/02/2014

on s'en sort bien !

On aurait pu être pire ! Des gaufres et des frites ! Quel pieds !

1901980_10152043463929412_1299751990_n.jpg

A   mon avis, la photo va pas traînée trop sur la toile.

Source

22/02/2014

Parole de blonde

 

Dans une émission à la télé, une femme, blonde surement mais on n’est plus sûr de rien de nos jours, fait la connaissance de deux autres femmes. À son mari, plus tard, en aparté, elle dit :

« Je ne sais pas qui est la mère et qui est la fille, mais en tout cas, la mère est cool. »

 

Non seulement vexant pour la fille puisqu’elle va immanquablement voir les images, mais si elle ne sait pas qui est qui, comment savoir si c’est la fille ou la mère qui est cool… bien que, c’est peut-être les deux…

11/02/2014

Pékin express

 

article ici

et ici

 

Quatre jours plus tard, ils sont toujours retenus dans leur hôtel pour la plupart de l’équipe et trois d’entre eux n’ont même pas la possibilité de s’y rendre. Ces trois derniers pourraient sortir éventuellement la semaine prochaine mais seulement si une personne indienne se porte garante d’eux et ils  devraient se présenter trois fois par semaine à la police pendant les deux premières semaines et après cela, une fois par semaine.

Les passeports des 51 personnes ont été confisqués.

Apparemment, ce n’est pas près d’être terminé…

 

 

14/11/2013

180€ par mois pour vivre...

Une député va le tester.

Combien de temps va-t-elle tenir ? 

Vivre avec 180 € par mois

BRUXELLES Pour éviter de tricher, Carla Dejonghe a remis aujourd’hui à l’ASBL Corvia les clés de sa voiture et sa carte de banque, après avoir juste prélevé les fameux 180 €.

Vivre avec 6 € par jour, soit 180 € par mois, telle est la contrainte que s’est fixée Carla Dejonghe (Open VLD) durant un mois.

Pourquoi décider de vivre avec un budget aussi serré ? "Je participais à une activité de l’ASBL Corvia (une association qui vient en aide aux personnes dans la précarité, NDLR), dont je suis la marraine. Je discutais avec Thérèse Van Belle, Miss sans-abri 2010, et je lui demandais comment elle faisait pour s’en sortir. Elle m’a répondu : Et si tu essayais pour voir ? J’ai donc décidé d’accepter sa proposition", explique la conseillère à Wolluwe-Saint-Pierre.

Il ne sera pourtant pas facile pour l’élue de réussir son défi. Miss SDF vit avec un revenu d’intégration, soit 835 € par mois. Une fois ses frais fixes retirés de son revenu (loyer, charges, médicaments, etc.), il lui reste 180 €.

La députée pourra néanmoins compter sur les conseils de Thérèse, qui essaie de joindre les deux bouts depuis de nombreuses années. "C’est très difficile. Il faut être bien organisé. Je conseillerais d’aller le premier jour acheter pour 50-60 € de nourriture non périssable. Comme ça, on a au moins à manger jusqu’à la fin du mois", conseille-t-elle.

Pour éviter de tricher, Carla Dejonghe a remis aujourd’hui à l’ASBL Corvia les clés de sa voiture et sa carte de banque, après avoir juste prélevé les fameux 180 €. Congélateur et armoire à provision ont également été mis sous clé jusqu’au 14 décembre. Pour ajouter au supplice, le thermostat de la politicienne ne pourra dépasser les 14 degrés. "Je continuerai tout de même à travailler normalement comme député et conseillère. Je prendrai les transports en commun avec mon abonnement fourni par le parlement."

Par contre, elle refusera la plupart des invitations et des loisirs qui lui seront proposés. "La pauvreté se marque aussi par l’exclusion sociale. Je souhaite être honnête avec moi-même et les autres. Le but ne sera pas d’être invitée plusieurs fois par semaine par ma famille ou mes amis. Ces derniers jours, j’ai déjà refusé quelques invitations. L’accord conclu entre l’ASBL Corvia et moi-même précise que je ne devrai pas être invitée plus de deux fois durant cette période."

Par cette initiative, l’élue espère attirer l’attention sur les conditions de vie des personnes en difficulté et, forte de son expérience, elle souhaite interpeller par la suite le gouvernement bruxellois sur le sujet. Et tant mieux si, au passage, on fait parler de soi…

Voir l'article ici

02/11/2013

Au fou !

Y a des fous sur la route, ça on le sait ! Mais à ce point... ?

Voir la vidéo ici

31/10/2013

Foire musulmane de Bruxelles

Sur la DH, voilà ce qu'on pouvait lire :

La deuxième édition de la Foire musulmane de Bruxelles est un succès, estiment ses organisateurs. Elle a attiré de 15.000 à 16.000 visiteurs, selon les premières estimations. 

"En terme de chiffres, malgré une baisse le vendredi soir et le samedi matin, la Foire se clôture par un beau succès de foule le dimanche et une affluence plus que doublée le lundi, notamment grâce au congé de la Toussaint", indiquent les organisateurs dans un communiqué. La Foire s'est tenue du 25 au 28 octobre.

Les organisateurs saluent une "ambiance festive, familiale et conviviale" et soulignent que "la volonté d'ouverture a incontestablement répondu à la grande curiosité sur l'islam et les musulmans de Belgique."

Ils annoncent d'ores et déjà une troisième édition de la Foire à l'automne 2014.

 

source 

A quand une foire catholique chez eux ???


Dans les commentaires en dessous, on pouvait lire ceci :


Otto Buss - Tubize

Chaque année à la Stib, on demande des volontaires pour travailler le jour de l'aïd à la place d'un musulman, jour que vous récupérerez le 24 décembre, votre collègue travaillant pour vous...

Wat ? mon oeil oui, jamais vous ne récupérez ce jour le 24 décembre... Je l'ai fait une fois, plus jamais, nada...

Je manque de confiance ? J'ai mes raisons...

Alors, trop bon c'est trop poire... Plus jamais !

C'est bien la preuve que c'est toujours à sens unique !!!

29/10/2013

L'intégration

407627_325888070852516_85111053_n.png

24/10/2013

Que va-t-on encore inventé après ça ?

Après notre sapin, Pâques, etc... voilà qu'on s'attaque à notre Père Fouettard !

Voir ici

Exercice grandeur nature

Dans un village, un exercice est prévu. Sans prévenir personne, une fuite de gaz « surveillée » est organisée et toute la smala arrive pour la réparée.

Les habitants ne sont pas au gaz… heu… au courant pour que ça ait l’air vrai de vrai…

Comment peut-on laisser des personnes dans la peur quand on sait qu’il n’y a que très peu de « chances » que la vraie fuite se passe dans la même rue, avec les mêmes voisins ?

Vivre une telle frayeur ne leur sera d’aucun secours pour l’avenir, ne vont-ils pas se demander si ce n’est pas encore un exercice si par hasard, ça se produit à peu près au même endroit ?

 

Qu’on ne prévienne pas les ouvriers, ok, mais les gens qui ont leur maison, leur famille, leur vie dans les environs…


Les services d'ORES et le bourgmestre d'Ham-sur-Heure ont mis sur pied un exercice impliquant une fuite de gaz par "échappement contrôlé", ce jeudi matin, dans le centre du village de Jamioulx. Les pompiers de Charleroi, qui sont intervenus sur place, n'étaient pas au courant. L'utilisation de véritable gaz en plein coeur du village pose question.

Un exercice catastrophe a provoqué l'émoi, ce jeudi matin, dans le village de Jamioulx, dans l’entité de Ham-sur-Heure. Le bourgmestre Yves Binon, les services d'ORES, gestionnaire du réseau de distribution du gaz, et le chef de zone de la police locale avaient organisé une fuite de gaz avec "échappement contrôlé". Mais ils n’en ont pas  averti les pompiers de Charleroi. Le réalisme a été poussé jusqu'à percer un trottoir evant une habitation, au cœur du village, et d'ouvrir une vanne pour un "échappement contrôlé" de gaz.

Les pompiers de Charleroi, qui pensaient intervenir sur une véritable fuite, déplorent les risques qu'ils ont pris sur la route. Le plan communal d'urgence a été déclenché et le débriefing qui s'en est suivi a débouché sur un satisfecit du bourgmestre, l'intervention des secours s'étant parfaitement déroulée. Ce dernier, ainsi que les services d'ORES, ont toutefois présenté leurs excuses à la riveraine devant chez qui la "vraie fausse" fuite de gaz s'est produite.

souce

23/10/2013

Pourquoi Muriel Robin ne participe plus aux Enfoirés : "le burn-out m’a cassé un truc !"

Muriel Robin ne participe plus au spectacle des Enfoirés depuis 2007 et elle aimerait pourtant y prendre à nouveau part. Elle l'a confié hier soir sur le plateau de "Touche pas à mon Poste".

Si Muriel Robin ne participe plus aux spectacles des Enfoirés depuis plusieurs années, c'est à cause du burn-out qui l'a terrassée. Elle l'a confié hier soir à Cyril Hanouna sur le plateau de "Touche pas à mon poste". Elle a expliqué avoir toujours des séquelles de cet épisode difficile de sa vie : "C’est impossible. Quand on sait ce que c’est qu’un burn-out, on ne peut pas le faire. C’est fini, on ne fait plus rien. Depuis, j’ai une frayeur d’être nombreux" a-t-elle expliqué.

En 2012, elle a failli se replonger dans l'aventure, mais sans succès : "À chaque fois, j’appelle la productrice, en lui disant 'Allez je vais essayer'. L’année dernière j’ai voulu, et quand la date se rapproche, je ne peux pas. Je ne peux plus me mélanger à trop de monde, je ne vais pas y arriver. C’est un truc mécanique, c’est le burn-out qui m’a cassé un truc, qui fait que je peux plus faire ce truc-là."

Mais Muriel Robin reste très concernée par ce qu'il se passe autour d'elle et s'investit d'une autre manière auprès d'associations caritatives : "Ça m’a permis de me rapprocher d’associations qui sont moins dans la lumière… C’est 'autrement'" a-t-elle encore expliqué.

Cette fois encore, elle va essayer de faire les Enfoirés, mais sans aucune garantie de succès : "J’aimerais bien, mais (…) il ne s’agit pas de savoir si j’aime ou pas, l’important c’est que la machine tourne, et si elle tourne sans moi, tant mieux" a-t-elle ajouté.

On lui souhaite de parvenir à se remettre en selle comme avant !

 

Source

20/10/2013

BRUXELLES. « AU SECOURS !

DES CHAUFFEURS DE LA STIB ONT ARRETE LEUR BUS, DEPLIE LEUR TAPIS, ET SE SONT MIS A PRIER  »

Un de nos lecteurs, bruxellois excédé par l’islamisation, nous a envoyé ce message :

Des chauffeurs qui stoppent leur bus pour prier – Incroyable, inimaginable….. Je rêve.

Parfois, je crois tomber dans un brouillard de folie. Folie qui m’est imposée par la haute et incommensurable bêtise humaine.

Je suis frustré et en colère, colère chargée d’incompréhension et de beaucoup d’interrogations.

Stupeur, ce 5 octobre 2013 restera gravé de façon indélébile dans l’étonnement de ma mémoire.

Figurez-vous que R T L Belgique révèle que des chauffeurs de bus de la ville de Bruxelles (la STIB), en l’occurrence des musulmans, arrêtent le bus, déplient le tapis et au vu et au su de tous, se mettent à prier.

Certains descendent du bus, d’autres restent à bord !

Lorsque j’ai lu cette nouvelle, je croyais à un mauvais tour dû à mon âge vénérable.

Renseignements pris, ils font leurs incantations sur de petits tapis colorés et à haute voix.

Plus grave, bénéficiant du laxisme des responsables de cette société, ces pratiques ne sont ni rares et ni isolées. La punition pour cet acte incompatible avec la profession et ses obligations : une réprimande … et retour au travail ou … à la prière.

Je suis bouleversé, mais aussi dépité et déçu de la réaction des responsables.

Mon transport, mon agenda, mes obligations dépendent maintenant d’une religion, de rites, de coutumes et du bon vouloir d’un prieur. L’attitude passive de notre société est certainement interprétée comme une complicité tacite, voire un encouragement.

Et ces zozos barbus qui se défendent de faire du prosélytisme. Ils sont passés au stade supérieur, l’endoctrinement. Et ils se foutent de nous.

Ils prennent, insensiblement, avec méthode et patience, notre espace, et les autochtones ne sont plus en mesure de faire obstacle à leur envahissement. Les Européens sont trop passifs. Ainsi l’islamisation de notre monde poursuit sa marche inexorable.

Pauvre Belgique !

Oui mais attention : tous les pays sont concernés. Ne peut-on prendre le bus sans faire un détour par la Mecque ? N’est-il pas temps de réagir de façon adéquate à ces imbéciles qui nous imposent un folklore non sollicité ?

Je rêve, j’ai des hallucinations, la STIB transport en commun est fortement subventionnée par les deniers publics. En fait je subventionne des mosquées sur roues. Des barbus transforment nos autobus en mosquées !

Ils nous narguent, ils nous crachent au visage, ils en arrivent aux insultes.

A croire que ces tristes imposteurs veulent nous imposer un régime plus restrictif et plus sévère que dans les régions dont ils sont issus. Ils ne se privent pas pour nous humilier.

Pour la petite histoire, quelles seraient vos réactions si vous voyiez un cardinal ou un évêque au volant d’un autobus … attention! à 10.00 heures c’est la grand messe.

J’ai en bouche un goût amer, mitigé de tristesse, de colère, de révolte et d’une indicible honte.

Devoir vivre en pareille compagnie ne me réjouis pas pour l’avenir, qui s’annonce sombre et tumultueux.

Bon dieu, récupérons notre fierté.

Debout !

Défendons notre culture, notre pays.

Si vous venez chez nous, intégrez-vous !

Ayez la décence de vous assimiler. Foutez-nous la paix avec vos simagrées.

RÉAGISSONS. !

DD.

 

Source

19/10/2013

Michel Drucker balance le nom des gens qu'il n'aurait jamais voulu connaître!

Tout au long de sa carrière, Michel Drucker a rencontré de nombreuses stars, mais l'animateur confie que certaines l'ont particulièrement énervé!

 

Actuellement en pleine promotion pour son livre "De la lumière à l'oubli"Michel Drucker était l'invité ce matin deJean-Marc Morandini dans le "Grand Direct des médiassur Europe 1. Particulièrement en forme, l'animateur de "Vivement dimanche" s'est lâché comme jamais allant même jusqu'à citer les noms des personnes qui l'énervent ou pire, qu'il n'aurait jamais voulu connaître. 

C'est d'abord Dick Rivers qui en a pris pour son grade! 

"Il y a des gens qui m'ont énervé dans ce métier comme Dick Rivers. Tout le monde sait que Dick Rivers vous appelle douze fois par jour.Trois générations d'animateurs vous diront ça. Il est persuadé qu'il a la carrière de Johnny Hallyday et d'Eddy Mitchell et qu'il a rencontré Elvis Presley. Il l'a rencontré, en effet, dans un ascenseur et ils ont fait une photo ensemble. J'ai proposé plusieurs fois à Dick Rivers, que j'aime beaucoup, de venir chanter une ou deux chansons. Mais, à chaque fois, il dit non: "c'est la totalité ou rien". Donc on a répondu la réponse B" déclare Michel Drucker

Si Dirk Rivers a le don d'énerver Michel Drucker, Pierre Bénichou l'a lui particulièrement blessé. 

"Pierre Benichou m'a fait de la peine un jour chez Laurent Ruquier, la semaine où France 2 diffusait l'adaptation télévisée de mon livre 'Mais qu'est ce qu'on va faire de toi'. C'est un téléfilm de qualité qui a bouleversé tout le monde. Il ne l'avait pas vu et il a dit: 'Qu'est ce qu'il va laisser ce pauvre Drucker. La télévision qui se regarde le nombril. Qu'est ce que c'est que cet égocentrisme ? Consacrer une soirée à Drucker, mais où on va ?'. J'ai répondu, mot pour mot dans mon livre : 'Et toi, qu'est ce que tu vas laisser Pierre ? Tu vas laisser des calembours éméchés, des nuits à la con alors que tu aurais pu être un grand écrivain'". 

Pris sur sa lancée, Michel Drucker s'en prend alors au commandant Cousteau

"Il y a des gens que j'aurais préféré ne pas connaître comme, par exemple, le commandant Cousteau. Il n'était pas une belle âme. Je le remercie quand même de m'avoir permis d'aller sur la Calypso. Mais, je garde un mauvais souvenir de Cousteau". 

Il termine ensuite ensuite son règlement de compte avec Gilbert Bécaud. 

"Avec Françoise Coquet, on était des jeunes producteurs le dimanche après-midi. On lui avait proposé de faire trois chansons. C'était magnifique. Mais, il a voulu faire une quatrième chanson. On a alors dit à Bécaud : 'écoutez il n'y a pas la place'.Et là, il a pris le conducteur de l'émission et a dit : 'Qui c'est celui là ?' - c'était un jeune inconnu. 'Il est jeune, il a le temps'. Ce jeune chanteur, c'était Yves Duteil. Bécaud était un grand artiste, mais, voilà, il avait un égo surdimensionné comme 90% des stars". 

Au moins on ne pourra pas reprocher à Michel Drucker de ne pas jouer la carte de la franchise.


Source

15/10/2013

La blonde en voie de disparition ?

Par Sophie Falla , le 08 octobre 2013 à 16h24 

Il y a quelques années, des chercheurs allemands ont annoncé que d'ici 200 ans, il n'y aurait plus de blond(e)s... Une information qui semble se confirmer avec les derniers chiffres publiés par l'Oréal !

 

Souvenez-vous, en 2002, plusieurs grands médias tels que CNN, ABC News, la BBC ou encore le Daily Mail annonçaient que d’ici 2202, il n’y aurait plus de blonds à cause des gènes.

Des informations que l’OMS avait tout simplement refusée de commenter à l’époque.

La blonde en voie d’extinction ?

Selon l’étude publiée par des chercheurs allemands, le gène qui serait à l’origine des cheveux blonds est récessif. Ils expliquent pour qu’un enfant soit doté d’une chevelure dorée, il doit hériter du gène par ses deux parents ou que celui-ci existe dans la famille de chacun de ses grands-parents.

Mais, il semblerait que le nombre de porteurs du gène diminue au fil des années. 
Selon les derniers chiffres publiés par L’Oréal, 80% de la population de la planète possède un cheveu qui est naturellement brun. Une proportion qui ne cesse de croître.

En 2011, la Belgique comportait, selon une étude réalisée par Profacts, 44 % de blonds (très clair au blond foncé) contre 50% de personnes aux cheveux châtains au brun foncé. Les 6 % restants rassemblent les personnes ayant des cheveux roux, noir et gris.

 

Source

09/10/2013

Coup de gueule

Catherine Ceylac: Son coup de gueule contre Bertrand Cantat jugé déplacé (VIDEO)

Catherine Ceylac est outrée du retour de Betrand Cantat à la musique et l'a bien fait savoir dans son émission "Thé ou café" de ce samedi.

Catherine Ceylac est-elle sortie de son rôle en démarrant son émission "Thé ou Café" avec un petit coup de gueule contre Bertrand Cantat? C'est ce que semble penser une partie des Twittos. Il faut dire que la journaliste n'y est pas allée de main morte pour dire ce qu'elle pensait du retour de chanteur à la musique. Jugez plutôt... 


"Bonjour, sans vous donner de nom, auriez-vous le désir d'applaudir un homme qui a fait subir des violences à une femme jusqu'à la tuer. A priori non! A moins que vous ne soyez élevé à l'école du pardon", lance-t-elle avant de préciser sa pensée: "Maintenant je vous livre le patronyme de cette personne: Bertrand Cantat, qui dix ans après le drame de Vilnius et trois ans après le suicide de son ex-compagne revient sur le devant de la scène musicale avec un nouvel album." 

"Si il a payé sa dette envers la société, le chanteur a-t-il payé sa dette envers les fils, les parents, les amis deMarie Trintignant?" se demande-t-elle alors avant terminer "Qu'il vive libre n'est pas le problème, qu'il vive dans la lumière est indécent. Il a choisi le noir, le désir c'est qu'il y reste..."

Si les propos de Catherine Ceylac ont été applaudis par certains, jugeant qu'elle disait tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas, d'autres ont par contre vivement critiqué cette prise de position publique. Il suffit de jeter un oeil sur le hashtag #théoucafé sur Twitter pour s'en rendre compte... 

Et vous, la soutenez-vous?
 
source

Médicament contrefait

Attention ! Il y aurait, sur internet, une recrudescence de vente de médicaments contrefaits.

Depuis 1996, il y aurait eu 5 cas graves :

  • sirop provoquant 88 décès d'enfants haïtiens
  • traitement contre l'anémie qui aurait entraîné la mort d'une argentine
  • un sirop contre la toux cause la mort de plus de 100 enfants à Panama
  • médicaments contre le dysfonctionnement sexuel qui aurait entraîné le décès de 11 personnes à Singapour
  • au Nigéria, 84 enfants sont décédés à cause d'un sirop pour la toux.

En Europe, on serait protégé. Mais il y a des filières pour s'approvisionner en médicaments chinois qui, entre autres, stimuleraient les fonctions reproductrices... 

En sept ans, une quarantaine de problèmes seraient dû à l'achat de médicaments sur internet.

Toutes ses informations sont données par l'IRACM (Institut de Recherche Anti-Contrefaçon de médicaments).Cette organisme "indépendant" a été fondé par Sanofi, un groupe pharmaceutique français.

Ça ne veut pas dire que tout est faux, mais... ne dit-on pas qu'un homme avertit en vaut deux


 

25/09/2013

Luc Arbogast

08/09/2013

Les règles de bill Gates

"Bill Gates a récemment prononcé un discours dans une école secondaire à propos de 10 choses que l'école n'apprend pas mais qu'il faut néanmoins apprendre le p...lus rapidement possible ! Vous pouvez ne pas l'aimer. 

Mais sachez que, lui, a certainement appliqué les règles qu'il préconise !.. Il parle de bons sentiments et d'enseignements politiquement corrects qui ont créé des générations de jeunes to...talement dépourvus du moindre sens des réalités de la vie. 

Tout en expliquant comment ce "concept" les prédispose à l'échec dans le monde réel, il donne ici dix règles à suivre.
A faire lire à certains ados "révoltés". Et à d'autres...

Règle 1 : La vie est injuste : habituez vous!

Règle 2 : Le monde se fout de votre amour-propre.
Le monde s'attendra à ce que vous accomplissiez quelque chose AVANT que vous ne vous félicitiez vous-même.

Règle 3 : Vous ne gagnerez pas $60,000 par an en sortant de l'école.
Vous ne serez pas vice-président en commençant, avec GSM et voiture de fonction fournis, avant d'avoir mérité, gagné ces privilèges.
Règle 4 : Si vous croyez que votre professeur est dur avec vous, attendez d'avoir un patron.
Règle 5 : Travailler dans une friterie n'est pas s'abaisser. Vos grands-parents avaient un mot différent pour ça : ils l'appelaient une opportunité
.
Règle 6 : Si vous gaffez, CE N'EST PAS LA FAUTE DE VOS PARENTS, arrêtez de chialer et apprenez de vos erreurs.
Règle 7 : Avant que vous naissiez, vos parents n'étaient pas aussi ennuyants qu'ils le sont maintenant !
Ils sont devenus comme ça :
* En payant vos factures,
* En nettoyant vos vêtements
* Et en vous entendant répéter sans arrêt combien vous êtes bons et cools.
Ainsi, avant de sauver les forêts tropicales des parasites de la génération de vos parents, commencez donc par faire le ménage dans votre propre chambre et tout ce qui s'y trouve

Règle 8 : Votre école s'est peut-être débarrassé du système « gagnant-perdant », PAS LA VIE !
Dans certaines écoles, on a aboli les notes de passage et on vous donne autant de chances que vous voulez pour obtenir la bonne réponse.
Ceci n'existe pas dans la vraie vie !
Règle 9 : La vie n'est pas divisée en semestres.
L'été n'est pas une période de congé.
Et très peu d'employeurs sont disposés à vous aider à VOUS ASSUMER, c'est votre responsabilité.

Règle 10 : La télévision n'est pas la «vraie vie».
Dans la vraie vie, les gens quittent le café et vont travailler.
Si vous êtes d'accord, faites circuler, sinon, mettez-vous la tête dans le sable et prenez une grande respiration."
Bill Gates

24/08/2013

Vous êtes surveillés !

 

Maintenant, « on » va stoker l’endroit et le moyen que vous utilisez quand vous envoyé un mail.

Pas le contenu qu’ »on » nous promet !

 

À quand le contenu ???

10/08/2013

souvenirs, souvenirs...

Mon premier ordinateur...

DSCF0463.JPG

 

 

 

Qui s'en souvient ?

09/08/2013

On lui pique son smartphone

elle se venge en ridiculisant son voleur sur le Net

Les voleurs de smartphone devraient plutôt faire attention avant d'utiliser leur nouveau joujou.

Hafid ne le sait peut-être pas encore, mais sa vie est devenu le vrai feuilleton de l'été! Cet homme originaire de Dubaï a piqué le téléphone d'une jeune femme, mais pas de chance pour lui chaque photo prise avec l'appareil est également envoyée sur l'ordinateur de sa victime. 

Et apparemment Hafid, c'est un amateur de photos! Il prend régulièrement la pose dans sa vie de tous les jours avec son beau smartphone volé! Du coup, sa victime a eu l'idée plutôt insolite de créer un blog où elle publie tous les clichés de son voleur avec des petits commentaires qui ne manquent pas d'humour!

"Hafid vit dans un bel appartement de deux chambres avec ses meilleurs amis Ali et Abdulla. Pour financer cet endroit à couper le souffle, ils travaillent dans la confection et volent des smartphones aux jeunes filles ivres sur les plages d'Ibiza", peut-on lire sur son site. 

La jeune blogueuse s'en donne à coeur joie de cette manière sur toutes les photos.

Sur une autre où on voit Hafid avec un de ses amis, tous deux habillés en djellaba blanche, elle écrit: "Hafid ressent un amour tellement profond pour ses amis qu'il a décidé de se marier avec eux. La seule condition était qu'Abdulla porte la même robe de mariée qu'Ali. Heureusement, ils ont trouvé un photographe professionnel qui sait exactement comment fonctionnent les smartphones volés."

Apparemment Hafid ne sait pas encore qu'il est devenu une star du web! Ça ne devrait plus tarder vu le buzz que fait le blog de sa victime! En attendant, si vous voulez d'autres perles, n'hésitez pas à visiter son blog! 

le blog 

Lire l'article ici
Follow us: @RTLbe on Twitter | RTLbe on Facebook